Première greffe pénis scrotum réussie aux Etats-Unis

C’est une nouvelle qui ouvre de nombreuses perspectives médicales. La première greffe pénis et scrotum au monde a été réalisée en mars dernier aux Etats-Unis. Selon les médecins, l’homme qui a été ainsi opéré pourrait, à terme, retrouver des fonctions sexuelles et urinaires normales.

 

Après avoir été grièvement blessé en Afghanistan, un militaire américain a du subir une transplantation du pénis et du scrotum. L’opération qui a duré plus de 14 heures, a été effectuée par une équipe de 9 chirurgiens esthétiques et 2 chirurgiens urologues de l’université John Hopkins de Baltimore.

 

«Nous avons bon espoir que cette greffe aide à rétablir des fonctions sexuelles et urinaires presque normales chez ce jeune homme», a déclaré W.P. Andrew Lee, professeur et directeur du département de chirurgie plastique et reconstructrice à l’école de médecine de l’Université du Maryland. 

 

 

 

Le militaire qui a voulu garder l’anonymat a déclaré dans un communiqué qu’il devrait quitter l’hôpital début mai. Ajoutant “C’est une blessure difficile à accepter. Quand je me suis réveillé après l’opération, j’avais engin le sentiment d’être normal.”

 

Le pénis, le scrotum sans les testicules et une partie de la paroi abdominale avaient été recueillis sur un donneur décédé. Ce n’est pas la première greffe de pénis au monde, des médecins chinois avait déjà greffé une pénis en 2006 mais l’opération avait du être renversé quelques temps plus tard suite à de grave problèmes physiologiques pour le patient et son épouse. La première greffe totalement réussie avait été faite en Afrique du Sud en 2015, une autre l’année suivante aux Etats-Unis.

 

Cette transplantation pénis scrotum reste donc une véritable première au monde mais surtout, représente une avance médicale considérable.

Ajouter un commentaire »
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Qu'avez-vous pensé de cet article ?)

Laisser un commentaire :


Vous devez être inscrit ou vous reconnecter pour laisser un commentaire.