La PrEP VIH, un traitement de prévention du sida efficace

La libération sexuelle, la pratique de l’échangisme ou des rencontres d’un soir font partie de la sexualité d’une grande partie de gens aujourd’hui. Mais il faut être conscient que tout cela peut-être à risque. S’il y a les mst dont on se soigne aujourd’hui assez facilement le VIH en revanche crée toujours des dégâts irréversibles. Il existe pourtant une manière de se protéger. Cela s’appelle la PrEP et c’est actuellement la seule méthode efficace.

 

La PrEP est l’acronyme de Pre-Exposure Prophylaxis soit en français Pré-Exposition Prophylaxie mais c’est le terme anglais qui est le plus souvent utilisé. Au délà de la question du vocabulaire, il s’agit surtout d’une traitement à destination des personnes qui n’ont pas le VIH. C’est un médicament que l’on prend en prévention, pour éviter toute contamination. Un peu comme on se vaccine quand on part en voyage dans certains pays étrangers.

 

 

Comment fonctionne la PrEP

 

La PrEP s’adresse aux personnes séronégatives. Elle consiste à prendre des antiviraux afin de réduire les risques d’infection en cas de risque d’exposition au virus. Actuellement, il n’existe qu’un seul médicament appelé Tuvada et qui est la combinaison de deux molécules antirétrovirales, le ténofir et l’emtricitabine. Quand le médicament est suffisamment présent dans le corps, il fait barrière au VIH, évitant qu’il ne pénètre dans l’organisme et sa réplication. C’est pourquoi il est très important de suivre les explications du médecin qui va vous le prescrire.D’autant que la manière la plus efficace de se protéger est de suivre le traitement en continu sachant qu’il faut 7 jours selon l’Organisation Mondiale de la Santé, (OMS) pour avoir une protection optimale.

 

 

Pour qui la PrEp ?

 

La PrEP s’adresse à toutes les personnes de plus de 18 ans qui n’utilisent pas systématiquement de préservatif lors de rapports sexuels. Si tout le monde (hommes et femmes) est concerné par les risques du Sida, toujours selon les recommandation de l’OMS, la PrEP s’adresse en priorité aux publics ayant un haut risque de contamination par le virus du Sida :

 

  • Les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes
  • Les personnes trans ayant des relations sexuelles avec des hommes
  • Les personnes originaires d’Afrique subsaharienne ou d’autres régions du monde à forte prévalence (ex. : Guyane) et en particulier les femmes en situation de précarité
  • Les travailleurs-ses du sexe exposés-es à des relations sexuelles sans préservatif
  • Les usagers-es de drogues par voie intraveineuse avec partage de seringue.

 

Si vous vous posez des questions, votre médecin est le plus à même de vous conseiller et de vous prescrire ce traitement ou consulter la page dédiée sur le site aides.org. Mais n’oubliez jamais que la première protection est de toujours utiliser un préservatif lors d’un rapport sexuel occasionnel.

Ajouter un commentaire »
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Qu'avez-vous pensé de cet article ?)

Laisser un commentaire :


Vous devez être inscrit ou vous reconnecter pour laisser un commentaire.