Cunnilingus : un danger pour l’homme

Voilà une nouvelle qui ne va pas réjouir tous les amateurs de pipes et de cunni. Et surtout les hommes ! Selon une étude américaine de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS, les hommes sont deux fois plus touchés que les femmes par les cancers de la gorge et de la bouche liés à une infection par un Papollomavirus (HPV). Cela est lié à la fréquence des rapport bucco-génitaux qui augmenterai de 22% les risques de cancer oropharyngé. Un type d cancer qui aurait même augmenter de 225% depuis 20 ans. L'étude faite par une épidémiologiste révèle que chez les hommes, le risque d'un infection par le HPV s'accroit avec le nombre de leurs partenaires avec qui ils ont eu des relations sexuelles buccales. Dans le même temps, l'étude montre que chez les femmes, à nombre de partenaires équivalents les risques d'être infectés sont moindre. L’infection oropharyngée à HPV est assez fréquente et la plupart des personnes l'élimine en un ou deux ans, mais les hommes moins que les femmes.

Lors de la grande enquête sur la sexualité en France, il est apparu que 91% des femmes et 94% des hommes de 18 à 69 ans auraient déjà pratiqué un rapport buccal

A se demander si on peut encore faire un cunni à sa copine la prochaine fois.

 

Laisser un commentaire :


Vous devez être inscrit ou vous reconnecter pour laisser un commentaire.

3 commentaires » Cunnilingus : un danger pour l’homme

  1. Duaner

    Par Duaner le 9 avril 2018 à 11h53

    pourtant c’est tellement bon…..

  2. Beth

    Par Beth le 23 mai 2018 à 8h10

    tout à fait d’accord! c’est délicieux! mais cela ne va pas m’arrêter

  3. Yakalfer

    Par Yakalfer le 6 septembre 2018 à 16h16

    bien d’accord.tellement bon…..surtout si madame mouille beaucoup

Laisser un commentaire :

Vous devez être inscrit ou vous reconnecter pour laisser un commentaire.