Au matin, elle découvre sa forte poitrine et sa queue de fourrure

Sébastien avait besoin d’un endroit pour dormir. Il commençait à se faire tard, il était près de 22 h et il se sentait trop fatigué pour conduire plus longtemps.

 

La chance était de son côté. La prochaine sortie de l’autoroute conduisait vers une petite vielle avec un hôtel appelé “L’auberge du loup”. Il ne porta pas d’attention au nom de l’établissement, il était plus important qu’ils aient une chambre libre sans réservation. L’homme à l’accueil portait un étrange chapeau qui tombait sur ses oreilles qui par moment donnaient le sentiment de bouger mais Sébastien n’y prêt pas attention, pensant que cela venait de son imagination. Il régla la note pour la nuit, pris sa clé et se dirigea vers sa chambre.

 

La vue depuis la chambre était plaisante, en tout cas il le verrai au réveil. Il ferma les rideaux pour préserver son intimité et dormir le plus longtemps possible le lendemain matin. Sébastien retira simplement son pantalon, gardant son caleçon et son t-shirt blanc avant de se glisser dans son lit pour s’endormir.

 

Il fit un rêve étrange. Il marchait dans une forêt dans la tenue qu’il avait pour dormir. C’était la nuit. Dans le ciel, la pleine lune éclairait son chemin et une meute de loups. Pensant toujours que le rêve était bizarre, il retomba dans la même position qu’il avait dans son lit. Quand soudain son corps se senti étrange.

 

Les cheveux de Sébastien se mirent à pousser et à devenir blancs alors que son corps rétrécissait un peu. Sa peau devenait plus lisse et bougeait un peu. Sa poitrine commença à gonfler et ils senti sa chemise le serrer, rétrécir jusqu’à ce qu’elle recouvre uniquement les seins ronds qui se formaient. Cela faisait comme une sangle pour les maintenir. Quelque chose disparaissait d’entre ses jambes qui s’allongeaient alors que son visage se changeait un peu. Son caleçon se transforma aussi et devint plus serré. Son estomac s’aplatit, ses épaules et ses bras devenaient plus musclés, ses oreilles grandissaient, plus grosse, plus longues et pointues et de la fourrure apparu dessus. La structure de son visage se modifiait également. Il sentait quelque chose apparaître dans son dos, une longue queue poilue. Tout le corps de Sébastien se sentait plus fort mais en même temps plus doux et plus beau.

 

 

Elle ouvrit les yeux doucement, sentant le soleil sur son visage. Elle se leva, fit son lit, ouvrit les rideaux et s’assit sur le lit, se regardant dans le miroir. “En effet…” dit elle, “Je n’étais pas comme cela hier. Mais c’est beaucoup mieux.” Sa main glissa sur ses courbes et découvrit sa large poitrine, toucha ses oreilles en fourrure et caressa sa longue queue. Ses dents étaient blanches et pointues, pensa-t-elle, en les sentant avec sa langue plus longue que celle d’un humain.

 

“Mon nom est Sébastienne” se dit elle “Je parie que c’est permanent… ce serait parfait.” Elle sourit de satisfaction avant de passer des vêtements féminins qui était apparus, merci à l’homme de l’accueil (qui avait aussi des oreilles de loup) and elle reprit le chemin de la route.

Laisser un commentaire :


Vous devez être inscrit ou vous reconnecter pour laisser un commentaire.