Harmony, la première poupée sexuelle qui parle

Harmony est le nom choisi pour la premier poupée sexuelle capable de parler. Pour l’instant il s’agit essentiellement d’une application mais d’ici la fin de l’année, il sera possible d’associer le logicielle d’intelligence artificielle à une poupée RealDoll.Si pour l’instant sa conversation est encore un peu limitée, elle peut s’enrichir grâce aux échanges avec un être humain. Plus vous lui parlez, plus elle apprend.

 

 

 

 

A l’origine de se projet, Matt McMullen un artiste sculpteur, qui lance Abyss Création pour fabriquer des RealDoll. « Beaucoup de gens peuvent acheter des RealDolls parce qu’il s’agit beaucoup plus que d’un sextoy. C’est une présence dans la maison qui peut avoir la personnalité que l’on choisit pour elle.

 

 

L’application est disponible uniquement sur le site de Realbotix, Google et Apple ayant décidé pour l’instant de ne pas la proposer dans leur store pour cause de contenu adulte. Toutes les poupées répondent pour l’instant à des critères de beauté un peu cliché, genre barbie avec petite taille belles fesses et poitrine de différentes tailles. Mais les clients peuvent aussi décider de l’apparence physique qu’ils préfèrent.

 

 

La poupée qui pourra communiquer avec son « propriétaire » sera disponible vers la fin de l’année pour un montant de 10 000 dollars avec une version bon marché à 5 000 dollars mais sans la reconnaissance faciale intégrée à la formule la plus chère.

 

Les poupées sexuelles sont déjà vue comme des alternatives dans certaines expériences, comme celle tentée à Barcelone et celle qui pourrait voir le jour en Angleterre prochainement : des maisons closes avec des poupées sexuelles.

Ajouter un commentaire »
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Qu'avez-vous pensé de cet article ?)

Laisser un commentaire :


Vous devez être inscrit ou vous reconnecter pour laisser un commentaire.