Japon : Une maison close… de poupée

Considéré comme le plus vieux métier du monde, la prostitution est souvent très décriée. Légale dans certains pays, fortement condamnée dans d’autres, le sexe restera toujours ce qui fait marcher le monde. Et pour certains, il est souvent plus facile de payer pour faire sa petite affaire sans risque. Mais voilà, les lois ne le permettent pas toujours. Les Japonais, oui encore eux, ont peut être trouvé la solution sans risque ni délit. Explications.

Au Japon, on parle de « dutch Wives », d’épouses hollandaises pour désigner les sex dolls, des poupées qui ressemblent à de vraies femmes. Fabriquées en silicone en taille réelle, avec des yeux aussi vrais que nature, leur texture est pratiquement aussi agréable que celle de la peau.

La société Orient Industry qui les mets sur le marché propose une personnalisation totale ave différentes couleurs d’yeux, de cheveux, de taille de poitrine et pour que ce soit encore plus réaliste, toute une collection de lingerie et autres tenues pour réponse à tous les fantasmes et désirs des hommes. Bien évidemment, ces poupées peuvent prendre toutes les postions que l’on souhaite. Mais il reste un petit problème, le prix de ces poupées, entre 4000 et 6000 dollars ce qui ne les mets pas à la portée de toutes les bourses, si l’on peut dire.

Mais maintenant vous comprenez mieux le lien avec l’introduction sur la prostitution ? Et oui il suffit d’ouvrir une maison close où les pensionnaires seraient des poupées.

C’est le dernier endroit sexe à Tokyo, une maison close de poupées.

Les visiteurs décrivent à l’entrée de l’établissement la poupée qu’ils désirent, ses yeux, cheveux, poitrine, tenue. Ensuite, dans une chambre confortable ou vous pourrez regarder un film porno avec mosaïque, vous pourrez donner libre cours à votre imagination avec votre compagne qui ne vous refusera rien et se montrera très compréhensive. Le tarif varie en fonction des demandes mais le prix de base tourne autour de 50 dollars pour une demi heure.

Comme tout cela se passe au Japon, pays très à cheval sur l’hygiène, les poupées sont nettoyées après chaque utilisation et les organes génitaux remplacés à chaque fois.

Franchement, il n’y avait que le Japon pour avoir de telles idées.

 

 

 

 

Laisser un commentaire :


Vous devez être inscrit ou vous reconnecter pour laisser un commentaire.