Miss Bum Bum 2017, élection des plus belles fesses du Brésil

C’est devenu une tradition au Brésil, l’élection de Miss Bum Bum, autrement dit la femme qui a les plus belles fesses du pays. Et il semble que les Brésiliens accordent une réelle importance à cette élection. Pour preuve, en 2016, plus de 17 millions de personnes ont voté pour élire Erika Canela originaire de Bahia. Son postéerieur de 107 centimètres de circonférences lui a permis de recevoir un peu plus de 20 000 euros et un très beau contrat de mannequin.

 

 

 

 

Autant dite que ces prix sont autant de motivations pour la nouvelle génération de candidates dont les éliminatoires commenceront le 7 août prochain pour se terminer à une date pour l’instant inconnue. Mais si cela se déroule comme l’an passé, avec la finale au mois de novembre à Sao Paulo, cela laisse du temps aux candidates pour mener campagne. Le thème retenu est bien entendu le football, l'autre grande passion brésiliennes et les candidates ont troqué leurs habituelles bikini pour des maillots de foot des équipes de différents pays comme le Brésil, l'Australie, l'Allemagne ou l'Angleterre.

Parmi les candidates, Curvy Gilliane Bonheur (ça ne s’invente pas) a reconnu avoir retirer ses implants fessiers pour ne pas être avantagée, Rangel Carlos affirme être dans une relation amoureuse avec un homme et une femme et le trio élevant ensemble un enfant. Il y a également Rubia Machado, la première candidate handicapée (elle a perdu une jambe) à participer à la compétition.
Du coté des organisateurs, après une polémique l’année dernière, il a été décidé de refuser des candidates dont le fessier fait plus de 107 cm. Ce qui laisse quand même place a de belles paires de fesses. 

N'hésitez pas à nous laisser votre propre classement dans les commentaires d’autant qu’il semblerait que ce soit l’avant dernière édition de l’élection de Miss Bum Bum.

 

EnregistrerEnregistrer

Ajouter un commentaire »
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Qu'avez-vous pensé de cet article ?)

Laisser un commentaire :


Vous devez être inscrit ou vous reconnecter pour laisser un commentaire.