Etes vous pour l’amour 2.0 ?

Un sondage pour le quotidien « Le Parisien » révélait que 57% des français de 18 ans et plus pensaient que les sites de rencontres et autres applications étaient des lieux de rencontre comme les autres.  Dans le même temps, une autre étude menée par l’Institut national d’études démographiques expliquait que pour les français de 26 à 65 ans, seulement 9% des personnes avaient rencontré leur partenaire sur un site entre 2005 et 2013. En fait internet arrive en 5e position dans le classement des meilleurs lieux de rencontre.

Partir à la recherche de l’âme sœur sur internet, c’est un peu partir faire ses courses dans un gigantesque magasin. On choisit son partenaire idéal en fonction de tous les critères imaginables : photo, ethnie, poids, couleur de cheveux, d’yeux, âge, métier, revenus, centres d‘intérêts. Avec cette particularité est qu’on est soi-même un produit de consommation et que peut être on sera aussi choisi.

Pour beaucoup de « spécialiste », il y a quelque chose d’assez cynique pour ne pas dire plus de la part de ses sites, de faire de l’argent sur la solitude des gens. Ils reprochent également à ces sites de favoriser des rencontres éphémères au détriment de LA rencontre qui devrait naturellement trouver son issue dans le mariage.

Pourtant internet est bien là et après, avec les réseaux sociaux, avoir fait exploser la notion d’amitié, c’est peut-être notre perception du célibat qui va être remise en cause. Fini le temps où la majorité des rencontres se faisaient soit au travail, soit grâce à son cercles de connaissances. On peut vraiment avec des sites comme Meetic Affinity, rencontrer des gens en fonction de ses goûts culturels ou culinaires. Comme le confiait une femme au site  « les Inrocks », « "En ce moment, je suis en couple, tout va bien. Mais après ma courte expérience sur les sites de rencontres, je sais que je n’aurais aucun mal à trouver quelqu’un si besoin. Le célibat n’a plus rien d’effrayant."

Et c’est peut-être cela qui est en train de changer. Au risque d’aller à contre courant des idées. Mais à celui qui vous dira « Bah alors pas encore marié ? » vous pourrez toujours répondre «non mais je fais des rencontres toutes les semaines »

On estime qu’en France, 1 personne sur 5 se serait inscrite sur un site de rencontre et 1 sur 10 n’aurait pas supprimé son compte. Même dans un pays comme l’Inde où les mariages arrangés font partie des traditions, les sites de rencontres comme Shaadi ou Bharat Matrimony on des millions d’abonnés.

On comprend mieux que la rencontre sur le net représente entre 3 et 4 milliards de dollars chaque année.

Alors n’en déplaise aux psycho… l’amour 2.0 est en train de changer les mentalités.

Ajouter un commentaire »
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Qu'avez-vous pensé de cet article ?)

Laisser un commentaire :


Vous devez être inscrit ou vous reconnecter pour laisser un commentaire.