Une dominatrice autrichienne évite la prison après le décès de son client

Une prostituée autrichienne, spécialiste des relations BDSM a été condamnée à deux ans de prison avec sursis après la mort d’un de ses clients. La jeune femme a expliqué au tribunal de Vienne qu’elle n’avait jamais voulu mettre la vie de l’homme en danger, affirmant qu’il était parfaitement conscient des risques.

Le client l’avait contactée en septembre 2015 pour une expérience de  « breath play »,  d’étouffement. La première rencontre n’avait pas donné satisfaction au client qui n’avait pu ressentir une forme d’inconscience. Il avait été déclaré par SMS qu’il avait été distrait par sa beauté.

Une seconde rencontre est prévue. Cette fois l’homme s’était couvert le visage d’adhésif brun et avait passé la tête dans un nœud coulant. La prostituée à mis un lacet autour de son cou comme il avait été convenu avec le client. Puis, toujours en accord avec lui, elle l’avait laissé seul dans la chambre. AU bout de 90 mn, elle lui a envoyé un SMS pour prendre de ses nouvelles mais n’obtient aucune réponse. Inquiète, elle est retournée à l’hôtel. Quand elle a demandé à ouvrir la chambre, elle s’est vue répondre, « s’il est mort, on le verra demain ».

La femme a aussitôt alerté la police qui a découvert l’homme mort.

L’autopsie a révélé qu’il était mort d’asphyxie suite à une strangulation.

La jeune femme risquait 15 ans de prison mais le juge l’a condamnée à deux ans avec sursis.

Ajouter un commentaire »
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Qu'avez-vous pensé de cet article ?)

Laisser un commentaire :


Vous devez être inscrit ou vous reconnecter pour laisser un commentaire.