Comprendre les actrices X japonaises

En 2013, une jeune étudiante japonaise spécialisée en sociologie publie "Sociologie des actrices X". Rien que le titre peut surprendre tant ils sous-entend que la communauté des actrices X est suffisamment importante pour pouvoir être étudiée. Et que découvre-t-on dans cette étude ?
Dans un premier temps, que la marchandisation du sexe s'insère parfaitement dans le quotidien des femmes, depuis leurs années d'études jusqu'au coeur de la famille ou de l'emploi.
On y apprend également que les actrices X sont des femmes bavardes qui acceptent volontiers des interviews dans les magazines, répondant avec une multitude de détails.
Mais, on ne nait pas actrices X, on le devient et c'est toute l'organisation de l'industrie du sexe qui favorise cette éclosion. S'il existe un nombre étonnement important d'actrices X, c'est aussi parce que le public, un peu comme en France, cherche de nouveaux visages à fantasmes. En opposition à ces débutantes manquant d'expérience, les actrices chevronnées s'organisent. Elles tissent des liens avec les professionnels de l'industrie, tournent des scènes plus complexes que des jeunes ne pourraient pas faire.
Mais le plus important pour elles, est de raconter une histoire qui les différencie des autres femmes, celles qui ne tournent pas. Pour que le spectateur puis parfaitement établir une différence entre celle qu'il regarde dans les films et celle qu'il côtoie dans la vie réelle.
Lire l'article complet pour en savoir plus sur les actrices X japonaises

Laisser un commentaire :


Vous devez être inscrit ou vous reconnecter pour laisser un commentaire.