Le sexe pour payer ses études

Si vous lisez l'anglais, voici un article passionnant à découvrir sur le site du Village Voice, le journal de New York qui raconte comment des étudiantes dans les prestigieuses universités de la ville vendent leurs charmes pour payer les études, toujours plus chères. On découvre ainsi l'histoire de Johanna qui s'est retrouvée dans un Donjon pour des séances de dominations payées 80 dollars plus pourboire (et on sait que les américaines peuvent être généreux avec les tips). Toutes les "filles" dans ce donjon sont étudiantes ! En 2015 un sondage avait montré que 44 % des personnes interrogées étaient favorable à la dépénalisation des travailleuses du sexe. IL y a aussi l'histoire de Nay Nay, inscrite dans une école de théâtre et qui a abandonné son travail mal payé dans un call center pour aller dans un club de lap dance beaucoup plus lucratif. Tout comme pour Johanna qui après son expérience de dominatrice à fait des ménages nue, travailler dans des salons de massage, gagnant jusqu'à 120 dollars de l'heure plus pourboire. Mais aux Etats-Unis, souvent qualifié de pays puritain, ce type de pratique n'est pas nouveau. Il suffit de regarder les experts Las Vegas pour apprendre qu'une des enquêtrices avait déjà payé en travaillant dans les clubs de la dance. Pas certain que cela marche chez nous !

 

 

Ajouter un commentaire »
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Qu'avez-vous pensé de cet article ?)

Laisser un commentaire :


Vous devez être inscrit ou vous reconnecter pour laisser un commentaire.