Le BDSM devant le tribunal

Beaucoup le savent, même s’ils ne le pratiquent pas, le BDSM repose sur un certain nombre de principes, de règles et de codes. Cette sexualité qui peut paraître dans certains cas un peu théâtrale, inspire de nombreux artistes, tant photographes que peintres. Pour Jaroslav Wieczorkiewicz, photographe polonais installé à Londres, c’est une véritable source de créativité lui permettant de mettre en scène le procès du BDSM. Avec son juge, ses condamnés, son public et même ses châtiments. Une collection d’images en noir et blanc mêlant art et érotisme sans jamais tomber dans le graveleux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire :


Vous devez être inscrit ou vous reconnecter pour laisser un commentaire.